Abbé Grégoire

Paramétrages de cookies

×

Cookies fonctionnels

Ce site utilise des cookies pour assurer son bon fonctionnement et ne peuvent pas être désactivés de nos systèmes. Nous ne les utilisons pas à des fins publicitaires. Si ces cookies sont bloqués, certaines parties du site ne pourront pas fonctionner.

Cookie de session de la forme 8a2fcdf74af45f625bef8b152ed8f5f0
Cookie, hob_cookie, gardant en mémoire votre choix pendant 30 jours.

Contenus interactifs

Ce site utilise un composant tiers Re-CAPTCHA, qui peut déposer des cookies sur votre machine. C'est un composant de sécurité antiSpam. Si vous décider de bloquer ce composant, les formulaires ne fonctionneront pas.

GoogleMaps vous permet de visualiser les cartes dans ce site. Ce composant peut déposer des cookies sur votre machine.

Session

Veuillez vous connecter pour voir vos activités!

Autres cookies

Ce site web n'utilise pas d'autres cookies.

gregoire pantheon aLe transfert des cendres d’Henri Grégoire au Panthéon a été décidé par le Président de la République François Mitterand.

 

La cérémonie :

Elle eut lieu le 12 décembre 1989. Une délégation d’une centaine de Lunévillois a effectué le déplacement, en autocar, pour assister à l’événement avant d’être reçue, à l’invitation de Laurent Fabius, à l’hôtel de Lassay, résidence du président de l’assemblée nationale. Le discours d’entrée au Panthéon a été prononcé par Jack Lang.

hotel lassay 800x600

Les autres panthéonisés ce jour là :

  • Gaspard MONGE (1746-1818) Comte de Péluse.

gaspard monge

Mathématicien français. Il est un des fondateurs de l’Ecole Polytechnique. On lui doit la géométrie descriptive. Il énonça plusieurs théories en géométrie analytique à 3 dimensions et renouvela la géométrie infinitésimale.

  • Marie Jean Antoine Nicolas de CONDORCET (marquis) (1743-1794).

condorcet

Mathématicien, philosophe et homme politique français. Député à l’assemblée législative et souqs la Convention, il proposa une réforme de l’enseignement qui ne fut pas appliquée.

Lié avec les Girondins, il fut traqué par les Montagnards. Auteur de l’ »Esquisse d’un tableau historique des progrès de l’esprit humain ». Arrêté, il s’empoisonna dans sa cellule.