Abbé Grégoire

Paramétrages de cookies

×

Cookies fonctionnels

Ce site utilise des cookies pour assurer son bon fonctionnement et ne peuvent pas être désactivés de nos systèmes. Nous ne les utilisons pas à des fins publicitaires. Si ces cookies sont bloqués, certaines parties du site ne pourront pas fonctionner.

Cookie de session de la forme 8a2fcdf74af45f625bef8b152ed8f5f0
Cookie, hob_cookie, gardant en mémoire votre choix pendant 30 jours.

Contenus interactifs

Ce site utilise un composant tiers Re-CAPTCHA, qui peut déposer des cookies sur votre machine. C'est un composant de sécurité antiSpam. Si vous décider de bloquer ce composant, les formulaires ne fonctionneront pas.

GoogleMaps vous permet de visualiser les cartes dans ce site. Ce composant peut déposer des cookies sur votre machine.

Session

Veuillez vous connecter pour voir vos activités!

Autres cookies

Ce site web n'utilise pas d'autres cookies.

François BIER

Francois-Bier2-lt

En toute entreprise ambitieuse, il faut un leader charismatique.
Populariser la vie et l’œuvre de l’Abbé GREGOIRE pouvait constituer un véritable défi.
En 1989, à l’aube de la commémoration du bicentenaire de la Révolution Française, François BIER a su saisir son bâton de pèlerin, mobiliser les décideurs et fédérer les énergies.
Ce fut d’abord l’inauguration d’une stèle aux Droits de l’Homme pour remémorer le combat anti-esclavagiste de Grégoire.
Après la Panthéonisation, François BIER œuvre pour le rapatriement du cénotaphe de GREGOIRE en terre emberméniloise.
Et déjà, il entrevoit la nécessité d’un lieu de mémoire où l’on raconterait Henri GREGOIRE par vitraux interposés. En 1994, nait le musée d’EMBERMENIL.
Début des années 2000, François BIER ouvre la voie de la Route des Abolitions de l’Esclave qui fédère 5 sites du Grand Est autour d’un même message abolitionniste.
En exégète, il dispose d’un savoir universitaire acquis en autodidacte sur GREGOIRE et la période révolutionnaire.
L’écouter raconter, avec toujours autant d’émotion, le parcours de GREGOIRE pour la …. millième fois est un véritable bonheur. Son discours recèle un trésor d’informations historiques palpitantes.
François BIER, c’est l’âme et la mémoire du musée GREGOIRE.

 bier-presse2-lt          bier-presse1-lt